Le gouvernement lance le Projet de durabilité et de renforcement des capacités commerciales de l’anacarde et du karité (PRODAK)

Publié le mercredi, 12 septembre 2018 17:03

500--366

(Togo Officiel) - Le ministre du commerce et de la promotion du secteur privé, Bernadette Essossimna Legzim-Balouki, a officiellement lancé le 7 septembre dernier à Kara (420 km de Lomé), le Projet de durabilité et de renforcement des capacités commerciales de l’anacarde et du karité (Prodak).

Financé par le programme d’assistance technique Cadre Intégré Renforcé (CIR) du Togo, le projet s’inscrit dans l’axe 2 du Plan National de Développement (PND), qui ambitionne de développer au Togo des pôles de transformation agricoles.  

Le Prodak vise principalement à améliorer la qualité de l’anacarde et du karité ainsi que leurs dérivés afin de les rendre plus compétitifs sur les marchés. Ce qui devrait permettre, selon Bernadette Legzim-Balouki, « d’accroître les recettes d’exportation de ces produits à fort potentiel ». La mise en œuvre du projet permettra également, poursuit le ministre, « d’améliorer sensiblement les revenus des acteurs ciblés afin de réduire la pauvreté ». 

Prévu pour une durée de 3 ans, le Prodak sera exécuté par les ministères en charge du commerce et de l’agriculture. D’autres partenaires d’exécution, comme la Chambre  de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) ou l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (Onudi) s’y joindront.

Un comité de suivi-évaluation national du projet qui a notamment reçu le soutien de la coopération allemande, sera bientôt mis en place.

Actualités
La suite de l'actualité