Sommet de la CEDEAO à Lomé : Faure Gnassingbé et ses pairs s’investissent pour une sous-région plus stable et plus intégrée

Publié le lundi, 16 avril 2018 08:51

500--333

(Togo Officiel) - Le Sommet extraordinaire des chefs d'État et de gouvernement de la Cedeao s'est achevé samedi dernier à Lomé. Présidée par le Chef d’Etat togolais, président en exercice de l’espace communautaire, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, cette assise a permis une prise de décisions sur la crise politique en Guinée Bissau ainsi que sur les tensions entre acteurs politiques au Togo.

S’agissant de la situation bissau-guinéenne, de grandes avancées ont été constatées. Le communiqué final sanctionnant les travaux, a noté la décision du Président bissau-guinéen, José Mario Vaz, de nommer un Premier ministre de consensus en la personne de Aristide Gomez, l’organisation prochaine d’élections législatives et la réouverture du Parlement.

La décision majeure concernant le Togo a été la désignation des Présidents Nana Akufo-Addo et Alpha Condé comme facilitateurs de la CEDEAO pour le Togo avec pour mission d’intensifier les efforts pour aider le gouvernement et les acteurs politiques dans la réalisation des réformes constitutionnelles.  

Le Président en exercice de la CEDEAO s’est, pour sa part, réjoui de la tenue de cette session extraordinaire à Lomé. Organisée aux fins d’anticiper les tensions et de maintenir la stabilité dans la sous-région, elle était l’occasion pour Faure Gnassingbé, d’inviter « les pays membres à s’engager davantage en vue de réussir le pari de la paix et de la stabilité au sein de la Communauté dont l’objectif premier est l’intégration et la croissance économique ».   

Actualités
La suite de l'actualité