Processus de réparation : l’étape d’Atakpamé verra près d’un millier de victimes prises en charge

Publié le mardi, 08 mai 2018 17:57

500--236

(Togo Officiel) - Les victimes non vulnérables des préfectures de l’Ogou, Amou, Wawa et Akébou sont, depuis ce lundi, convoquées par le Haut-Commissariat pour la Réconciliation et le Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN).

C’est dans la grande salle des Affaires sociales d’Atakpamé que Mme Awa Nana Daboya, Présidente du HCRRUN, a officiellent lancé cette étape de la phase des indemnisations. Une étape particulière, vu que, de toutes les localités qui ont connu des troubles socio-politique au Togo, Atakpamé a été l’un des épicentres des violences en 2005.

Près d’un millier de victimes bénéficieront d'une prise en charge psychologique, médicale et de compensation financière, selon un quota défini.

Mme Awa Nana Daboya, avec à ses côtés  Mgr Nicodème Barrigah-Bénissan, Evêque d’Atakpamé, et Togbui Agokoli IV, président des chefs traditionnels du Togo, tous deux respectivement président et membre de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR), ont adressé des messages de réconfort aux victimes présentes et appelé à la réconciliation et au pardon.

La Présidente du HCRRUN a également invité les victimes à faire preuve de patience, notamment celles qui ne retrouvent pas encore leur nom sur la liste.

D’autres listes seront rendues publiques au fur et à mesure que l’Etat mettra les moyens à la disposition de son institution, informe-t-elle. Un milliard de FCFA ont été débloqué par le gouvernement pour cette première phase.  

Actualités
La suite de l'actualité