Ghana : le consortium sud-africain Africa Investment SkyTrain va démarrer la construction d’un métro aérien d’un coût de 2,6 milliards $ à Accra en 2020

Publié le lundi, 12 novembre 2018 17:16

500--252

(Togo Officiel) - Le ministre du développement des chemins de fer du Ghana, Joe Ghartey, et un consortium sud-africain dénommé Africa Investment SkyTrain Consortium, ont signé un accord en vue de la construction d’un système de métro léger surélevé à Accra. C’était le jeudi 8 novembre 2018, en marge du Forum sur l’investissement en Afrique organisé par le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) à Johannesburg.

Selon Hubert Danso, directeur général de Africa Investor, une plateforme de holding d'investissement, le coût initial de ce système de métro surélevé qui permettra aux populations de se déplacer à moindre coût, est estimé à 2,6 milliards $. Notons qu’Africa Investor fait partie du consortium sud-africain qui s'est associé au Fonds d'investissement dans l'infrastructure du Ghana (GIF) pour développer ce projet.

Soulignant l’importance de ce futur métro aérien face à la congestion croissante du trafic routier dans la capitale ghanéenne qui compte aujourd’hui plus de six millions d’habitants, et ses impacts sur l’activité économique et la qualité de vie, Joe Ghartey a exprimé sa « confiance dans la projet ».

« Les promoteurs sont très sérieux et c'est pourquoi nous avons invité le président lui-même à assister à la signature. Cela devrait assurer aux investisseurs que ce projet est fermement soutenu par le gouvernement. Les aspects économiques de ce projet sont également bons. Nous sommes très enthousiastes au sujet des perspectives.», a-t-il déclaré.

Poursuivant, le ministre du développement des chemins de fer du Ghana a précisé qu’«aujourd'hui, nous avons signé un protocole d'accord, d'une durée de neuf mois, au cours duquel le consortium peut expliquer en détail sa faisabilité. Après quoi, nous nous sommes donnés 45 jours pour soumettre nos accords de concession à l’approbation du Cabinet et du Parlement. D'ici janvier 2020, nous devrions commencer la construction du projet ».

« Nous sommes particulièrement enthousiasmés par le fait qu’une grande partie des travaux de construction seront effectués au Ghana. Cela créera beaucoup d'emplois au Ghana, car la fabrication et la construction se feront toutes au Ghana.», s’est-il, par ailleurs, réjoui.

Pour sa part, le président ghanéen Nana Akufo-Addo a salué « un bon exemple de coopération intra-africaine ». « C’est la coopération entre le Ghana et l’Afrique du Sud pour résoudre le problème de l’urbanisation, auquel tous nos pays sont confrontés.», a-t-il déclaré.

Nana Akufo-Addo a également fait remarquer qu’avec la détérioration de l'infrastructure ferroviaire du Ghana au fil des ans, le gouvernement avait pour priorité de «réhabiliter, revitaliser et développer une infrastructure ferroviaire adaptée à ses besoins ».

Il importe de préciser que le consortium African Investment SkyTrain est constitué de : Wilson Bayly Holmes, une société sud-africaine d'ingénierie de la construction ; BUNENGI Group, une société de développement de projets axée sur le développement de projets d'infrastructure ; et Africa Investor Capital, la branche d’investissement et de financement du groupe AI.

Actualités
La suite de l'actualité