Actualités

Le nouveau gouvernement a tenu son premier Conseil des Ministres ce mercredi 30 janvier

Publié le jeudi, 31 janvier 2019 10:26

500--353

(Togo Officiel) - Près d’une semaine après sa nomination et la reconduction de Komi Selom Klassou à sa tête, le nouveau gouvernement a tenu son premier conseil des ministres ce mercredi 30 janvier, sous la présidence du Chef de l’Etat, SEM Faure Essozimna Gnassingbé.

Plusieurs décisions phares liées au commerce, à l’énergie ou encore à la décrispation de la situation sociopolitique ont été prises lors de cette première session, qui est également la première de l’année 2019.

On note la grâce présidentielle accordée à 44 détenus, dans le cadre de la poursuite des mesures d’apaisement.

Les travaux ont par ailleurs été sanctionnées par l’adoption d’un projet de loi, et de cinq décrets, ainsi que quelques points divers.

Le projet de loi a autorisé l’adhésion du Togo à l’Accord portant création de l’ACA (Agence pour l’assurance du commerce en Afrique), une institution qui a pour but d’appuyer le commerce et l’investissement en Afrique.

Au titre des décrets, le gouvernement a également pris plusieurs mesures importantes : l’autorisation du renouvellement de la licence de Togo Télécom, opérateur historique de la téléphonie fixe, la création des tribunaux de commerce de Lomé et de Kara ou encore l’admission en grade hors hiérarchie de certains magistrats ayant déjà couvert les trois grades traditionnels de la magistrature.

On souligne aussi l’adoption de deux décrets visant à réglementer le secteur de la production et de la distribution de l’électricité à base des sources d’énergies renouvelables.

On retiendra aussi de ce conseil des ministres, les instructions données par le Président de la République à l’ensemble du gouvernement, afin de poursuivre les réformes devant mener à l’organisation des élections locales.

La Charte de bonne conduite des membres du gouvernement a également été présentée, dans la rubrique des divers de ce Conseil des ministres.

Actualités
La suite de l'actualité