Le gouvernement adopte son plan national de développement (PND) 2018-2022 pour 4622 milliards FCFA

Publié le samedi, 04 août 2018 09:26

500--333

(Togo Officiel) - Réuni en Conseil des ministres ce vendredi 3 août, le gouvernement a adopté par décret le plan national de développement (PND) 2018-2022. Très attendu pour remplacer la Scape, qui aura permis au Togo d’amorcer des transformations économiques profondes, notamment la modernisation de ses infrastructures, le PND servira de boussole à l’action gouvernementale.

Le projet qui a fait l’objet d’un processus participatif de longue haleine ayant impliqué les différentes parties prenantes de l’administration publique, des institutions de la République, du secteur privé, de la société civile, des régions, ainsi que des partenaires techniques et financiers, ambitionne de faire du Togo, la plateforme économique par excellence dans la sous-région.

Le PND s’articule autour de trois axes principaux. Primo, la nouvelle feuille de route quinquennale permettra d’ériger le Togo comme hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région. Le deuxième axe vise à développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives. Avec le troisième volet de cette stratégie de développement, Lomé entend consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion. L’objectif, in fine, du PND étant de créer massivement des emplois et de la richesse, les bénéfices tirés permettront d’accroitre les actions du gouvernement au profit des populations les plus vulnérables, indique le relevé du Conseil des ministres.

Au total, en 5 années, plus de 4622,2 milliards FCFA (environ 8,3 milliards $) de ressources seront nécessaires pour transformer structurellement l'économie pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive et créatrice d'emplois, améliorant le bien-être social.

Fer de lance de ce programme, où il a été fortement associé à l’élaboration, le secteur privé devrait y participer à hauteur d’un peu plus de 2999,1 milliards de FCFA (5,4 milliards $), soit 65% du coût global du PND. Les dépenses d’investissement public, quant à elles, sont attendues à 1623,1 milliards de FCFA (2,9 milliards $), représentant 35% du coût global.

Dans ce sens, le Chef de l’Etat SEM Faure Essozimna Gnassingbé, a « vivement instruit le gouvernement d’accentuer et d’intensifier le dialogue et la concertation avec toutes les composantes de la société togolaise, en particulier le secteur privé, les acteurs politiques, les organisations syndicales ainsi que les organisations de la société civile, en vue de favoriser une meilleure appropriation du PND et d’assurer la mobilisation et la contribution de tous à sa mise en œuvre, ainsi qu’à l’atteinte des objectifs poursuivis. »

La mise en œuvre des actions contenues dans le plan quinquennal devrait porter la croissance économique à 6,6% en moyenne par an. En 2022, l’activité économique devrait progresser de 7,6%.

Actualités
La suite de l'actualité