Energies renouvelables : le Togo peut compter sur l’Allemagne pour le développement d’un parc éolien

Publié le lundi, 16 avril 2018 11:04

500--333

(Togo Officiel) - A l’initiative de l’Université de Lomé (UL), en collaboration avec le Centre Ouest Africain sur le Changement climatique et l’utilisation Adapatée des Terres (WASCAL), un atelier régional sur les « défis de l’énergie renouvelable en Afrique de l’Ouest », s’est tenu à Lomé le vendredi 13 avril dernier. Première d’une série, cette rencontre a été consacrée à l’état des lieux des énergies renouvelables au Togo, afin de mettre en branle une ambitieuse politique énergétique.

L’UL entend ainsi contribuer à la mise en place d’un programme de recherche-action sur les énergies renouvelables, autant au Togo que dans la sous-région. Pour le 1er Vice-président de l’UL, Komlan Batawila, il est désormais question pour les Etats d’intensifier leurs efforts dans le développement des énergies renouvelables. Les conditions sont en effet favorables, avec un important taux d’ensoleillement évalué entre 5 et 7 Kwh par mètre carré et par jour et de grands espaces et courants d’air marin propices au développement des éoliennes.   

C’est à cet effet que le responsable de l’UL a souhaité que le Togo réactive un projet de parc éolien de 25 mégawatts, datant de 2012. Présent à cet atelier, Christoph Roveekamp, expert du ministère allemand de l’Education et de la Recherche (BMBF) a aussitôt montré la disponibilité de son pays, à accompagner le Togo dans sa quête de plus d’énergies alternatives.

Actualités
La suite de l'actualité