Le gouvernement autorise les meetings de la jeunesse de l’ANC mais pas ses sit-in devant les Ambassades

Publié le lundi, 14 mai 2018 17:58

500--300

(Togo Officiel) - Depuis le mai 2011 et la loi numéro 2011-010, les représentations diplomatiques et les institutions de la République ne sont plus considérées comme des lieux publics. C’est fort de cela que le Ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des collectivités locales Payadowa Boukpessi a, dans sa lettre-réponse, opposé un refus catégorique à la demande de sit-in introduite par la Jeunesse de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), un parti d’opposition. « Force doit rester à la loi », a indiqué le Ministre.   

Cette  formation politique avait prévu des sit-in les 11, 16, 17, 23, 24, 30 et 31 mai 2018 devant les Ambassades de France, d'Allemagne et du Ghana, les ministères de l'enseignement supérieur et de la recherche, de l'administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, des infrastructures et des transports, ainsi que devant la Commission Electorale.

Par contre, le même courrier ministériel, autorise les meetings les 12, 13, 19, 20, 27 mai 2018 et les rencontres avec les jeunes de l’ANC les 18 et 25 mai 2018, prévus à divers endroits de la capitale togolaise, à Tsévie et Atakpamé. Les initiateurs devront néanmoins éviter les places des marchés, précise le Gouvernement.  

Actualités
La suite de l'actualité