Actualités

Le District Autonome du Grand Lomé : compétences et fonctionnement

Publié le jeudi, 10 octobre 2019 09:15

500--313

Réuni en conseil des ministres ce mercredi, le gouvernement a adopté un projet de loi qui dévoile un peu plus les attributions et les compétences du District autonome de Lomé.

 

Qu’est-ce que c’est concrètement ?

Créé en juin dernier dans le cadre du processus de décentralisation, le District autonome du Grand Lomé est une collectivité territoriale particulière, conçue afin d’exécuter des actions propres à la capitale, dont certains volets d’aménagement, d’entretien et de fonctionnalité vont au-delà des compétences des communes. Il est l’autorité locale représentant la ville de Lomé dans son ensemble.

Le District regroupe ainsi les préfectures d’Agoè-Nyivé et du Golfe, et les 13 communes de ces deux préfectures. Son siège est fixé au siège de l’ancienne Mairie de Lomé.

 

Quelles sont ses compétences ?  

Les compétences du District autonome couvrent entre autres l’assainissement de la capitale et de l’ensemble du Grand Lomé, la protection de l’environnement, la planification de l’aménagement du territoire du district, la promotion et la réalisation des actions économiques, sociales et culturelles.

Également, l’Etat peut lui confier la gestion des infrastructures d’importance nationale à caractère commercial, sportif, sanitaire, culturel, à l’instar des marchés, hôtels, stades construits par l’Etat.

 

Qui dirige le District ?  

Le District Autonome du Grand Lomé, s’il sera dirigé par un gouverneur nommé par le Chef de l’Etat, dispose de deux autres organes de gestion. Un conseil du District composé pour moitié de Conseillers élus par les communes du Grand Lomé et pour moitié des personnalités nommées par le Président de la République, conformément à la Loi sur les décentralisations et les libertés locales.

Le projet de loi adopté sera soumis dans les prochaines semaines au Parlement.

Actualités