Lomé comme point de départ d’une nouvelle politique de lutte contre la torture et les traitements dégradants

Publié le vendredi, 12 avril 2019 09:25

500--337

(Togo Officiel) - Demain s’achèvera à Lomé la première rencontre du groupe régional d’intervention judiciaire contre la torture et les mauvais traitements en Afrique.

Le groupe, constitué d’une quinzaine d’avocats provenant de 9 pays du continent, a été mis en place conjointement par le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (Cacit) et l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT).

Concrètement, cet atelier, qui se tient depuis le début de la semaine, est un cadre de partages qui vise à développer des stratégies innovantes de lutte contre la torture et les traitements dégradants en Afrique. Il doit également permettre de renforcer les capacités des organisations qui travaillent avec les avocats dans la défense, la prise en charge, la réparation et la réhabilitation des victimes.

Le président du Cacit, Spéro Mahoulé a indiqué qu’au sortir de ces échanges, « Lomé sera le point de départ d’un groupe dynamique qui travaillera pour lutter contre la torture et les mauvais traitements en Afrique ». Un concours de plaidoiries est prévu ce jour.  

Actualités
La suite de l'actualité