Le Ghana veut examiner le processus d’octroi d’exonérations fiscales aux compagnies minières et pétrolières

Publié le jeudi, 05 avril 2018 15:52

500--300

(Togo Officiel) - Mahamudu Bawumia (photo), le vice-président du Ghana, a déclaré mercredi que le pays envisage de revoir son processus d’octroi d’exonérations fiscales aux sociétés minières et pétrolières dans le cadre des mesures visant à éliminer la fraude et accroître les revenus.

Il a indiqué lors d’une réunion de donateurs et d’agences fiscales et douanières ghanéennes à Accra, sans citer de noms, que les exonérations fiscales réclamées par certaines compagnies de ressources naturelles, n’étaient pas transparentes, et dans certains cas, pas étayées par des documents.

«Notre expérience est que ces coûts que certaines compagnies minières encourent réellement sont vraiment une boîte noire.  Ils ne sont pas transparents […]», a déclaré M. Bawumia.

Selon des données du ministère des finances vues par Reuters, le Ghana a accordé des exonérations fiscales cumulées de trois milliards de cedis (environ 678 millions $), l’année dernière.

Aucune donnée officielle n’a été publiée sur le volume réclamé par les entreprises du secteur des ressources naturelles.

Les sociétés minières opérant au Ghana comprennent Anglogold Ashanti, Asanko Gold ou encore Gold Fields et Newmont Mining, tandis que la production pétrolière est dominée par Tullow Oil et Kosmos Energy.

Louis-Nino Kansoun

Actualités
La suite de l'actualité