Actualités

School Assur, FNFI, DOSI, PNPER, ZOKEKE : la Secrétaire d’Etat au secteur informel dresse un bilan satisfaisant

Publié le samedi, 02 février 2019 03:00

500--350

(Togo Officiel) - Le Secrétaire d’Etat chargée du secteur informel et de l’inclusion financière, Mazamaesso Assih, a présenté à la presse ce jeudi 31 janvier 2019 à Lomé, le bilan des activités des programmes et départements sous sa tutelle.

Le programme présidentiel School Assur, le Fonds national de la finance inclusive (FNFI), la délégation à l’organisation du secteur informel (DOSI), le projet « Zokeke » le Projet national de promotion de l’entrepreneuriat rural (PNPER), ont été notamment les principaux points évoqués.

Selon Mazamaesso Assih, « les performances ont été globalement satisfaisantes au niveau des divers chantiers confiés au Secrétariat d’Etat » dont elle a la charge.

Le programme School Assur, lancé par le Chef de l’Etat, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, afin d’assurer une couverture santé à plus de 2 millions d’écoliers et élèves a touché à ce jour 1 768 943 élèves. 103 823 prises en charge ont été également effectuées depuis le lancement effectif du programme, dont 642 interventions chirurgicales.

Le FNFI pour sa part, a entre 2014, date de sa création, et 2019, octroyé  1 553 201 crédits pour un montant total de 80 847 milliards FCFA. Autre chiffre satisfaisant, 95% des prêts engagés ont été remboursés. Mieux encore, le département a acquis son autonomie financière au cours de l’année dernière. D’après le Secrétaire d’Etat, le FNFI envisage de déployer dans les mois à venir, 5 nouveaux produits afin d’améliorer son portefeuille et ses performances.

Quant au projet « ZOKEKE », un programme d’accompagnement des conducteurs de taxi-motos inscrit dans le plan d’activités de la DOSI, 182 acteurs ont été accompagnés dans la formalisation de leurs activités.

Le PNPER, qui est passé en juillet dernier sous la tutelle du Secrétariat d’Etat à l’inclusion financière, revendique également des résultats satisfaisants. Le taux de décaissement s’est accru, passant de 9 à 16% de juillet à décembre 2018 et 77 plans d’affaires sont en cours de financement.  

Actualités
La suite de l'actualité