Actualités

La croissance économique du Togo devrait atteindre 5% en 2019, et 5,3% en 2020, selon la BAD

Publié le jeudi, 14 février 2019 13:56

500--322

(Togo Officiel) - L’économie togolaise devrait renouer avec une croissance plus vigoureuse en 2019. Après le ralentissement en raison de l’impact négatif de la crise socio-politique, et de l’ajustement budgétaire sévère convenu avec le FMI, l’activité économique est promise cette année à une progression de 5%, selon la Banque africaine de développement. 

Lire ici le rapport complet de la BAD sur les perspectives du Togo.

Cette reprise sera portée notamment par le secteur agricole, grâce au MIFA, le secteur énergétique résolument tourné vers les énergies renouvelables, une forte mobilisation des recettes fiscales et surtout par les premiers coups de pioche du Plan national de développement (PND).

Selon la Banque, cette croissance devrait s’accélérer pour atteindre 5,3%  en 2020, alors que les efforts engagés pour assainir les finances publiques pourraient ramener le déficit budgétaire à 1,6% fin 2019. 

Alors que la demande intérieure croissante continuera de gréver la balance commerciale, 2019 marquera une légère amélioration en ligne avec la tendance enregistrée depuis 2015. Si l’inflation devrait rester faible tout au moins à moyen terme, l’institution dont le QG est à Abidjan, prévoit un ralentissement de la dette publique qui, pour la première fois depuis quelques années, devrait descendre sous la barre de 70%, en conformité avec les normes communautaires. La Bad la projetterait dans le sillage de 66%.

Sur le plan extérieur, le Togo continuera de profiter de sa position de plaque tournante régionale du commerce international grâce à son Port en eaux profondes, devenue la principale plateforme portuaire pour le trafic de conteneurs de la sous-région. Sa forte intégration régionale en matière de protection de l’environnement, d’infrastructures, et de libre circulation des personnes et des biens, bénéficiera également à une activité économique plus soutenue, dès cette année.

Actualités
La suite de l'actualité