3500 agriculteurs et 122 coopératives accompagnés, 2 milliards FCFA de crédit, ... 7 mois après, le Mifa a le vent en poupe

Publié le vendredi, 07 décembre 2018 08:21

500--332

(Togo Officiel) - Lancé officiellement le 25 juin dernier par le Président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, le Mifa, fondé sur le partage de risques, a déjà accompagné, après 03 mois d’activités, plus de 3500 agriculteurs sur les 7 sites ciblés pour sa phase pilote.

122 coopératives d’agriculteurs ont bénéficié de l’accompagnement du Mifa à travers les conseillers d’exploitation agricole (CEA). Cet encadrement de proximité a favorisé notamment le changement des mentalités et des pratiques dans le secteur agricole.

Ces coopératives ont sollicité environ 2 milliards FCFA de crédit auprès des institutions financières. Sur ce montant, 105 millions FCFA ont été accordés au taux de 8% tandis que 1,2 milliard FCFA a été approuvé et est en cours de déblocage.

Sur l’ensemble des 7 zones d’aménagements agricoles planifiées, réparties sur tout le territoire, ce sont plus de 4000 parcelles, soit environ 3000 ha à exploiter qui ont été enregistrées.

Ainsi, sur les sites de Sadori dans la préfecture de l’Oti, Tagnamboul dans le Dankpen, à Blitta, Notsè, Kovié et Aglomeglozou, les exploitants agricoles ont bénéficié d’une pré-livraison d’intrants pour environ 75 millions FCFA.

Le mécanisme a également signé une dizaine de conventions de partenariats et établi des relations d’affaires avec une cinquantaine d’acteurs des chaînes de valeur. Essentiellement, des contrats d’achats avec une dizaine d’agrégateurs pour l’acquisition de 10 000 tonnes de riz, 10 000 tonnes de manioc et 3500 tonnes de maïs, ont été signés.

Pour les trois derniers mois de sa phase pilote, le Mifa entend accélérer la mise sur pied d’une compagnie d’assurance agricole, proposant une couverture pour 6000 producteurs. L’institution envisage également d’enrôler 3000 agriculteurs supplémentaires et de renforcer les capacités de tous les acteurs de la chaîne de valeur agricole. 

 

Actualités
La suite de l'actualité