Actualités

Le Premier ministre dévoile le plan du gouvernement pour la résolution des problèmes du secteur de la santé

Publié le mercredi, 24 juillet 2019 09:54

500--278

(Togo Officiel) - Quelques mois après la réception des conclusions du groupe de travail mis sur pied pour trouver des solutions aux maux qui minent le domaine de la santé, le Premier ministre, Komi Selom Klassou a dévoilé le plan du gouvernement afin de résoudre définitivement les problèmes de ce secteur. Ceci à la faveur d’une rencontre mardi à la Primature avec les responsables syndicaux en présence des ministres du travail et de la santé, Gilbert Bawara et Moustapha Mijiyawa. 

Le nouveau plan annoncé par le Chef du gouvernement, prend en compte les points évoqués par les syndicats des praticiens. « Le gouvernement a accédé favorablement à votre doléance en décidant d’accorder une bonification d’ancienneté aux contractuels des formations sanitaires publiques une fois admis aux différents concours d’entrée à la fonction publique », a annoncé Komi Selom Klassou.

PM 2

En outre, « il poursuivra les efforts en accordant un quota aux contractuels lors des concours de recrutement dans la fonction publique », a-t-il indiqué, avant d’annoncer que « les résultats du dernier concours de recrutement seront proclamés dans les plus brefs délais ». La possibilité d’un autre concours de recrutement, devant permettre d’augmenter les effectifs des professionnels de la santé, a été également annoncée par le Premier ministre.

Le Chef du gouvernement a saisi l’occasion pour rappeler l’ambition du gouvernement de doter le Togo d’un système sanitaire fort, prenant en compte les aspirations de tous : ambition déclinée dans le Plan national de développement, notamment dans son axe 3. « Nous tenons à remercier le gouvernement pour ces mesures et nous sommes conscients des efforts que fait le gouvernement », a déclaré Gilbert Tsolényanu, représentant du syndicat des praticiens hospitaliers du Togo et président du groupe de travail. Et d’ajouter : « Dire que le gouvernement ne fait rien est malhonnête, mais beaucoup reste à faire et il faut aller vite ».

Actualités
La suite de l'actualité